Livrets de semences ancestrales – FAQ

livrets de semences ancestrales

Comment faire ses semis?

Procurez-vous du terreau, des pots, un plateau et un dôme transparent. Fouillez dans votre bac de recyclage avant d’acheter le matériel !

Humidifiez le terreau, puis remplissez vos contenants en laissant 1 cm au bord. Semez la graine. Mettez les pots sur un plateau, recouvrez-les du dôme transparent et placez le tout dans un endroit chaud (21 °C à 24 °C) et bien éclairé, comme une fenêtre orientée au sud ou à l’ouest.

Lorsque les semis ont deux feuilles, enlevez le dôme. Tournez vos semis occasionnellement, sinon ils pencheront en direction du soleil. Arrosez lorsque le terreau est sec au toucher.

Quand les feuilles commencent à se toucher, vous pouvez repiquer les semis dans de plus gros pots. Déterrez-les avec une cuillère et déposez la motte dans le nouveau pot. Attention aux racines! Elles sont fragiles. Ajoutez à l’eau d’arrosage un engrais bio tel que des algues liquides ou du thé de compost.

Lorsque temps le permet, acclimatez vos plants à l’extérieur : quelques jours à l’ombre, puis à la mi-ombre et finalement au soleil. Rentrez-les le soir ou s’il fait froid. Lorsqu’il fait suffisamment chaud pour éviter tout risque, repiquez-les en pleine terre ou dans de gros pots.

Qu’est-ce que la stratification au froid?

Certaines semences, comme celles des fleurs indigènes du Québec, sont habituées de passer l’hiver sous la neige. Elles se réveillent ensuite avec le retour du soleil et de la chaleur printannière. Pour favoriser leur germination, les semences de certains des livrets doivent subir un processus qu’on appelle la stratification au froid. Le but est d’imiter l’hiver, dans le confort de votre domicile.

Dans un contenant ou un sac refermable, mélangez les semences avec du terreau humidifié. Placez-les au réfrigérateur pour une période de 30 à 90 jours. Ensuite, sortez-les de leur sommeil en les plaçant à la chaleur, dans des pots. Référez-vous alors à la technique des semis ci-haut.


Partagez sur les réseaux sociaux