J’adore avoir la chance d’utiliser mes vieux livres. J’en fais même mention dans cet épisode! Voici un résumé de notre discussion portant sur la production de viande et l’environnement.

Résumé de l’épisode

Dans cet épisode, Bernard et Catherine discutent de l’impact de la consommation de viande sur l’environnement. En effet, certains avancent que les animaux et leur fumier sont essentiels pour enrichir les sols et permettre leur régénération. Bernard et Catherine invitent Gabrielle Bastien, directrice générale de Régénération Canada, pour en savoir plus sur le sujet.

Tout d’abord, les organisations internationales s’accordent généralement sur la nécessité de réduire la consommation d’aliments d’origine animale, préconisant une transition vers une alimentation à base de végétaux pour des bénéfices tant sur la santé que sur l’environnement. Un rapport du GIEC (Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat) de 2019 met d’ailleurs en lumière les conséquences de la production de viande industrielle et de sa surconsommation.

L’épisode introduit cependant le concept d’alimentation régénératrice. En effet, la régénération des sols est cruciale, car un tiers d’entre eux sont actuellement dégradés, libérant ainsi du carbone dans l’atmosphère. L’objectif de la régénération est de réintroduire du carbone dans les sols en adoptant des pratiques telles que le maintien du sol couvert, la perturbation minimale et l’utilisation d’intrants organiques.

L’intégration holistique du bétail dans cette régénération est présentée comme une des solutions. En effet, afin d’obtenir un écosystème autonome, différents animaux sont nécessaires pour contribuer à l’engraissement du sol de manière équilibrée. Il est alors possible de produire de la viande dans un écosystème où les déchets des animaux sont les fertilisants des sols et des plantes. D’ailleurs, une étude sur le cycle de vie suggère que l’élevage biologique peut avoir un impact positif sur la séquestration du carbone.

En conclusion, l’épisode souligne la nécessité d’une approche nuancée dans le message sur la consommation de viande, en mettant de l’avant des pratiques plus écologiques. Il aborde la complexité du débat, invitant à dépasser le message simpliste de « manger moins de viande » pour considérer des solutions plus équilibrées et durables.

Invitée : Gabrielle Bastien
Animateurs : Bernard Lavallée, Catherine Lefebvre


Partagez sur les réseaux sociaux