Me croiriez-vous si je vous disais qu’il existe un livre de 250 pages sur la sociologie du poulet frit? J’ai eu la chance de le lire et c’était excellent! Voici un épisode où on discute de cet aliment et des stéréotypes alimentaires.

Résumé

Dans cet épisode, les nutritionnistes Bernard Lavallée et Catherine Lefebvre discutent du livre Building Houses Out of Chicken Legs: Black Women, Food, and Power, de l’auteur Psyche A. Williams-Forson. Ils explorent ensuite les stéréotypes alimentaires associés au poulet frit, en compagnie de Meeker Guerrier, journaliste d’origine haïtienne.

Le stéréotype liant les Afro-Américains à la consommation de poulet frit trouve ses racines dans l’histoire des plantations, où les esclaves étaient souvent nourris avec des restes de table de leurs maîtres, mais parfois autorisés à élever des poulets. L’importance du poulet a ainsi commencé à se faire ressentir dès cette époque. Les premiers stéréotypes sont apparus en même temps, avec des accusations envers les Afro-Américains de voler du poulet.

Après l’abolition de l’esclavagisme, le poulet frit devient une source de revenus pour les femmes noires, qui vendaient ce plat le long des trains. Cela leur octroyait un certain pouvoir économique et une indépendance. L’origine précise de la recette du poulet frit demeure incertaine, mais il est noté que les femmes noires ont joué un rôle central dans sa transmission entre générations.

Certains Afro-Américains ont cherché à s’éloigner de ces stéréotypes après l’esclavagisme, bien que ces préjugés persistent dans la pensée collective. Meeker Guerrier souligne que le poulet frit n’est pas particulièrement présent dans la cuisine haïtienne qui favorise plutôt le poulet rôti. La culture culinaire afro-américaine, influencée par l’Afrique, est souvent méconnue, et la reconnaissance de l’héritage africain dans la cuisine américaine peut être complexe.

L’épisode explore également des figures emblématiques telles qu’Aunt Jemima (Tante Jemima), une représentation déshumanisante d’une femme afro-américaine utilisée par une compagnie de produits pour déjeuner, qui a depuis été modifiée. Cependant, les descendants de cette dame s’opposent à cette suppression, considérant l’image comme un élément historique à conserver.

En conclusion, l’épisode incite à s’informer et à remettre en question les stéréotypes alimentaires. Après tout, l’alimentation des Québécois ne se limite pas qu’à la poutine.

Invité: Meeker Guerrier
Animateurs: Bernard Lavallée, Catherine Lefebvre


Partagez sur les réseaux sociaux