Il est absolument essentiel de parler de santé mentale, d’autant plus dans le contexte de la pandémie. Voici le résumé de notre épisode où on discute de troubles du comportement alimentaire.

Résumé

Dans cet épisode, Bernard Lavallée et Catherine Lefebvre, nutritionnistes, discutent des troubles alimentaires en contexte de pandémie de COVID-19. Ils invitent Marie-Jean Cournoyer, nutritionniste au CHU Sainte-Justine, à se joindre à la conversation.

Tout d’abord, parmi les troubles alimentaires, l’anorexie, la boulimie et l’orthorexie touchent principalement les femmes. Les hommes quant à eux ne sont pas épargnés, la bigorexie se manifestant par une obsession du sport et une quête constante de musculature.

La pandémie de COVID-19 a engendré une augmentation préoccupante de ces troubles alimentaires. Pendant la première vague, la peur de prendre du poids a conduit à un doublement des cas d’hospitalisation liés à des troubles tels que l’anorexie et la boulimie. Les jeunes, en particulier, ont été affectés par la coupure de leurs liens sociaux, entraînant une solitude et des impacts sur la santé mentale susceptibles de déclencher des troubles alimentaires.

En effet, l’alimentation répond à différents besoins. Lorsque certains besoins ne sont pas comblés, ce qui crée un déséquilibre, l’individu peut utiliser l’alimentation comme moyen de régulation. Cette stratégie n’est pas intrinsèquement mauvaise, mais il est essentiel de trouver des moyens durables pour retrouver un équilibre, sans quoi des niveaux élevés de stress, causés par le déséquilibre, peuvent être problématiques.

Il est aussi crucial de reconnaître les signaux d’alarme concernant les troubles alimentaires, tels que l’incapacité à avoir certains aliments à portée de main, une préoccupation constante à ce sujet, ou un fort sentiment de culpabilité. Pour éviter de développer un trouble alimentaire, la bienveillance envers soi-même est essentielle, surtout pendant la pandémie. Il faut notamment accepter que nos habitudes alimentaires puissent être différentes dans ce contexte stressant.

En conclusion, cet épisode rappelle l’importance de la bienveillance envers soi-même et autrui. Les personnes directement touchées par un trouble du comportement alimentaire et leurs proches peuvent consulter s’ils soupçonnent des problèmes, faisant de la consultation un outil précieux dans cette période difficile.

Invitée: Marie-Jean Cournoyer
Animateurs: Bernard Lavallée, Catherine Lefebvre


Partagez sur les réseaux sociaux