À part du saumon, quel poisson mangez-vous? Dans cet épisode, on vous explique pourquoi l’offre de poissons au Québec est aussi peu diversifiée.

Résumé de l’épisode

Dans cet épisode, Bernard et Catherine discutent de l’offre de poissons et de fruits de mer au Québec, où le saumon règne en maître dans nos assiettes. Ils abordent la situation avec Sandra Gauthier, une experte en pêche durable.

Le Canada est le quatrième producteur mondial de saumon d’élevage et l’achat de saumon constitue la dépense la plus importante en poisson et fruits de mer pour les Canadiens. Au contraire, les autres poissons québécois sont exploités par des entreprises axées sur l’exportation. Cette dynamique contribue à faire du Québécois un consommateur peu enclin à intégrer une diversité de poissons locaux dans son alimentation quotidienne, alors qu’il privilégie le saumon.

Cependant, la production de saumon a son revers écologique. L’appétit du saumon exige le sacrifice de petits poissons, jusqu’à cinq kilogrammes pour un kilogramme de saumon. Cette réalité souligne l’importance de considérer des alternatives durables dans notre consommation de poisson.

C’est dans ce contexte que le programme Fourchette Bleue émerge comme étant une initiative cruciale pour valoriser les produits locaux. En se basant sur des critères tels que la comestibilité, la disponibilité des stocks et les techniques de pêche, cette organisation établit une liste de poissons locaux recommandés pour l’achat. Le consommateur a ainsi le pouvoir de contribuer à la préservation des stocks en diversifiant ses choix.

Les défis persistent toutefois alors que les produits québécois ne trouvent toujours pas la reconnaissance qu’ils méritent sur leur propre marché. Par exemple, des trésors locaux tels que de bonnes algues et le sébaste pourraient facilement enrichir nos poissonneries, ce qui n’est pas toujours le cas.

En conclusion, la solution réside dans la diversification de notre alimentation en fonction de la disponibilité saisonnière des poissons. En valorisant les produits locaux et en variant ses habitudes alimentaires, le consommateur peut contribuer à une pêche plus durable et à la préservation d’un équilibre écologique.

Invitée: Sandra Gauthier
Animateurs: Bernard Lavallée, Catherine Lefebvre


Partagez sur les réseaux sociaux