Est-ce que Catherine devrait se rendre jusqu’en Grèce pour me rapporter du miel aux prétendus bienfaits sur la longévité ? Voici un résumé de notre épisode qui aborde le rôle de l’alimentation dans la recherche de l’immortalité.

Résumé

Dans cet épisode, les animateurs et nutritionnistes Bernard Lavallée et Catherine Lefebvre explorent la quête incessante de la longévité et de l’immortalité, notamment par le biais de l’alimentation. Ils accueillent Vincent Rochelle, doctorant en philosophie à l’Université Laval, afin de mieux cerner les enjeux entourant ces ambitions.

L’épisode débute en décrivant l’obsession pour la longévité, illustrée par l’intérêt pour le concept des zones bleues—des régions du monde où les gens vivent exceptionnellement longtemps. La discussion s’articule autour de la validité scientifique de ces zones, avec une critique sur la fiabilité des données démographiques qui les sous-tendent. Catherine indique d’ailleurs son appréciation de la série documentaire Zones bleues sur Netflix, alors que Bernard souligne que les éléments mis de l’avant par cette série concordent avec les recommandations faites par la santé publique. Il ajoute aussi qu’on ne peut pas départager l’aliment du contexte dans lequel il est consommé, et qu’il n’est pas possible d’émettre des recommandations nutritionnelles en se basant sur l’alimentation dans les zones bleues.

Vincent Rochelle aborde ensuite l’intérêt de l’humain pour l’immortalité, qui origine dans le rapport affectif de l’humain à la mort. Il différencie la quête de longévité, motivée par la peur de la mort et de l’inconnu post-mortem, et celle de l’immortalité, qui transcende la condition humaine.

Vincent Rochelle et les animateurs se penchent ensuite sur le cas de Bryan Johnson, un entrepreneur américain qui vit un mode de vie extrêmement rigide, notamment en suivant trois diètes, dans l’espoir de défier le vieillissement. Ils s’interrogent sur la qualité d’une telle vie, Vincent Rochelle rappelant que la possibilité de la mort joue un rôle important dans notre manière de vivre. Il aborde finalement les enjeux liés à la longévité et à l’immortalité, tant au niveau éthique, environnemental et social de telles ambitions. 

En conclusion, les animateurs et leur invité Vincent Rochelle réfléchissent sur le véritable coût du bonheur dans une vie prolongée, questionnant si les sacrifices nécessaires valent la possibilité de vivre plus longtemps. 

Invité : Vincent Rochelle
Animateurs : Bernard Lavallée, Catherine Lefebvre


Partagez sur les réseaux sociaux