J’ai partagé cette image lorsqu’une vidéo présentant une altercation entre un policier et un sans-abri a fait le tour de web. La plupart des gens se sont offusqués de la façon brutale dont le policier s’adressait à l’homme. Sans entrer dans le débat de “qui avait raison”, je me suis dit que cette colère collective devait être canalisée en quelque chose de positif.

Si on désire aider les sans-abri de Montréal, pourquoi ne pas garder avec soi des aliments qui se conservent bien et qui sont nourissants et nutritifs? La prochaine fois qu’un sans-abri vous demande de l’argent, vous pourrez lui proposer ces aliments.

Notes supplémentaires:

Après publication sur les médias sociaux, j’ai eu beaucoup de commentaires constructifs.

1) Beaucoup de sans-abri possèdent une pauvre dentition. Les aliments durs peuvent être difficiles à manger pour ceux-ci. Cela ne veut pas dire qu’ils sont tous incapable de consommer des aliments plus solides.

2) Ce ne sont pas tous les sans-abri qui acceptent la nourriture. Cela dit, la plupart d’entre eux sont très reconnaissants. N’hésitez pas à leur offrir des aliments même lorsqu’ils ne vous le demande pas!

3) Il est possible d’offrir un repas chaud à un sans-abri en achetant la carte-repas solidaire développée par le Groupe L’Itinéraire. Au coût de 5$, elle permet à une personne dans le besoin de se procurer un repas dans un des commerces participant à l’initiative.


Partagez sur les réseaux sociaux