Quand on demande aux gens pourquoi ils ne cuisinent pas plus souvent, une des raisons les plus souvent nommées est le manque de temps. Avec le mode de vie actuel, on a souvent l’impression de manquer de temps pour plein d’activités, et souvent, cuisiner n’arrive malheureusement pas en tête des priorités.

Pour répondre à ce « manque de temps » des consommateurs, l’industrie ne cesse de développer de nouveaux produits pratiques. On trouve maintenant des gammes complètes d’aliments transformés, allant des simples aliments pré-coupés ou surgelés jusqu’aux mets prêts-à-manger.

D’un point de vue de la santé, on sait qu’il est avantageux de cuisiner ses repas à partir d’aliments frais. L’industrie a ainsi développé une offre d’aliments frais peu transformés comme les carottes en bâton, le fromage râpé ou les courges en cube. Si ces produits permettent de gagner du temps, ils s’accompagnent également d’un coût supérieur.

Combien me payez-vous pour râper du fromage?

Il est intéressant d’avoir accès à une offre d’aliments frais et peu transformés pour gagner du temps quand on cuisine. J’ai toutefois décidé de me pencher sur  le prix réel que l’on paye pour sauver quelques minutes de préparation. J’ai donc demandé à ma stagiaire en nutrition, Catherine Panneton, de faire une petite collecte de données en épicerie.

Pour ce faire, les prix en épicerie de l’aliment de base et de l’aliment peu transformé étaient comparés pour une même portion. Puis, cette différence de prix était associée au temps requis pour effectuer soi-même la préparation. On transposait ensuite le ratio obtenu en salaire horaire. Pas assez clair? Voici un exemple!

Un sac de fromage mozzarella râpé de 320 grammes coûte 8,99$.

Un bloc de fromage mozzarella de 460 grammes coûte 8,99$, donc, 6,25$ pour 320 grammes.

Râper 320 grammes de fromage demande 10 minutes. (Action minutée pour les besoins de la science!)

Donc, on paye 2,74$ de plus pour économiser 10 minutes de travail, soit l’équivalent de 16,44$/heure.

En faisant ce petit exercice, il devient clair que prendre quelques heures pour préparer des aliments la fin de semaine pour gagner du temps la semaine est une excellente stratégie afin d’économiser de l’argent!

Taux-horaire

Merci à Audrey Montembeault, Marie-Ève Côté, Chloé Desruisseaux et Stéphanie Benoît de m’avoir inspiré cette idée il y a… 5 ans!