Sauver la planète une bouchée à la fois
Actualité 23

5 faits sur le livre « Sauver la planète une bouchée à la fois »

***

Ceci est un billet que j’ai rédigé au moment de la sortie du livre.

Cliquez ici pour plus d’infos sur le livre Sauver la planète une bouchée à la fois.

***

Et voilà. Il est arrivé. Je suis allé le chercher aux Éditions La Presse hier. Mon premier livre! Je n’en reviens tout simplement pas. Même si cela fait un an que je travaille sur ce gros projet, on dirait que je ne réalise pas que c’est vraiment MON livre que je tiens dans mes mains. Je suis très fier du résultat.

J’ai envie de vous le présenter en primeur ici, puisque sans vous, ce livre n’existerait pas!

1 – Quel est le sujet?

Sauver la planète une bouchée à la fois traite de l’impact environnemental de notre alimentation. Mon but avec ce livre est de montrer qu’une saine alimentation allie la santé humaine à la santé de la planète. C’est ce qu’on appelle une alimentation durable.

J’aborde une panoplie de sujets qui touchent à différents aspects de l’alimentation. Je parle, par exemple, des aliments biologiques, de l’agriculture urbaine, de la pêche durable, du Lundi sans viande, du gaspillage alimentaire, des aliments « sauvages » et de dizaines d’autres sujets qui ont un impact sur la santé humaine et la santé environnementale.

manger local bernard lavallée

2 – À qui s’adresse le livre?

Vous aimez mon blogue? Vous allez aimer le livre! Il s’agit d’un guide pratique dans lequel j’offre une centaine de trucs et de conseils. Que vous soyez quelqu’un qui s’y connaît peu en alimentation ou un passionné qui cherche toujours à en savoir plus, il y aura certainement des trucs pour vous!

Certains trucs sont plus faciles à mettre en pratique (par exemple, cuisiner) et peuvent avoir un grand impact sur l’environnement, d’autres demandent plus d’effort (par exemple, cultiver un potager), alors que certains sont là pour démarrer des discussions (par exemple, pratiquer le déchétarisme). Évidemment, je ne laisse jamais tomber ni le côté « gourmand », ni le plaisir! Ce sont des facettes de la saine alimentation qui sont indispensables à mon avis!

aliments négligés

3- Qui sont les collaborateurs au projet?

Si vous suivez ce blogue, vous savez que le côté visuel est très important pour moi. Puisque je passais toujours près de couler mes cours d’arts plastique au secondaire, vous comprendrez que je n’aurais pas pu réaliser ce beau projet sans l’aide de personnes très précieuses.

Le premier, vous le connaissez! Il s’agit de Simon L’Archevêque, le graphiste derrière tous les infographiques de ce blogue. Il s’est occupé de la direction artistique du projet, des (très nombreuses) illustrations et de la mise en page. Plusieurs dizaines d’illustrations et d’infographiques agrémentent la lecture. Si la couverture est colorée, l’intérieur l’est tout autant. Vous allez voir : c’est trop beau!

Katya Konioukhova, pour sa part, s’est chargée des photos. Je vous l’avais dit que le visuel était important pour moi! Katya est très talentueuse et vous allez tomber sous le charme de ses photos.

Bien qu’il ne s’agisse pas d’un livre de recettes, certains trucs auraient été incomplets sans quelques idées à cuisiner. Quand j’ai réalisé que je n’avais pas de talent pour créer des recettes, j’ai fait appel à ma collègue nutritionniste Julie Aubé qui est exceptionnelle dans ce domaine. Attendez de goûter à sa « tartinade choco-noisettes » au sirop d’érable, sans huile de palme!

petits poissons

4 – Quand sera-t-il disponible?

Le livre sera disponible dès le 23 mars dans toutes les librairies! Il sera vendu au coût de 26,95$.

Vous pouvez déjà le commander en ligne et d’autres liens devraient s’ajouter!

Amazon

Archambault

Les Éditions La Presse

Les libraires

Renaud-Bray

5 – Est-ce qu’il y aura un lancement?

Oui! Le lancement a lieu à Montréal, à la Taverne Midway, le 23 mars. Vous pouvez joindre l’événement Facebook! J’espère vous y voir!

Vous pourriez également aimer

23 Commentaires

  • Mélissa dit : 14 mars 2015 at 16 h 45 min

    Commandé!

    Répondre
  • Elisabeth dit : 14 mars 2015 at 17 h 28 min

    j’ai une interrogation quant au bouillon de légumes. Tous les pesticides se trouvent dans les pelures alors je me demande si c’est vraiment sain de le faire?

    Répondre
    • Bernard Lavallée dit : 14 mars 2015 at 17 h 48 min

      La petite quantité de pesticides consommée à partir des fruits et légumes ne semble pas affecter la santé, selon la plupart des études.

      Cependant, si vous voulez réduire la quantité de pesticides que vous ingérez:

      1) Choisir les légumes qui en contiennent le moins (ce sera abordé dans une autre section du livre)
      2) Choisir des légumes bio (j’en parle aussi)
      3) Nettoyer, sous l’eau, les légumes, à l’aide d’une brosse

      Répondre
  • Julie Lefebvre dit : 15 mars 2015 at 8 h 34 min

    Bonjour,
    Est-ce que votre livre sera en prévente à l’expo manger santé et vivre vert? Merci.

    Répondre
    • Bernard Lavallée dit : 15 mars 2015 at 15 h 14 min

      Non, il ne sera pas en vente à l’expo manger santé! Seulement à partir du 23 mars!

      Bonne journée,

      Répondre
  • Melissa dit : 15 mars 2015 at 8 h 54 min

    Très hâte de le lire !!!

    Répondre
  • le nutritionniste urbain | Madame Doum dit : 18 mars 2015 at 13 h 43 min

    […] éthique et durable sur le blog d’un nutritionniste québecois que j’aime bien suivre: Sauver la planète une bouchée à la fois.  Ça l’air très […]

    Répondre
  • Diane Tremblay dit : 25 mars 2015 at 11 h 04 min

    Bonjour,

    Au point no 2, quelle est la grandeur de votre sac avec les épluchures ? Des sacs refermables, il y en a de toutes sortes de dimensions et j’ai de la peine à me figurer combien ça prend d’épluchures pour faire un bon bouillon.

    Répondre
    • Bernard Lavallée dit : 29 mars 2015 at 8 h 57 min

      C’est un sac refermable de grande taille, pour le congélateur. Je ne pourrais pas dire le volume, mais ce sont les plus gros! 🙂 De toute façon, il suffit de couvrir les légumes d’eau dans la casserole, peu importe la quantité, cela devrait à peu près donner un bouillon satisfaisant!

      Répondre
  • […] Lavallée, le nutritionniste urbain, l’explique clairement en introduction dans son livre Sauver la planète une bouchée à la fois qui vient tout juste de paraître aux éditions La […]

    Répondre
  • Doris L. dit : 29 mars 2015 at 9 h 52 min

    Félicitations pour votre ouvrage qui trouvera certainement une place de choix dans notre paysage littéraire !

    J’ai, quant à moi, une interrogation et même un scepticisme quant à l’utilisation de pelures de légumes (tout comme Élizabeth du 14 mars) pour concocter un bouillon « santé ».

    Parallèlement à ça, j’aimerais avoir votre avis suite à la diffusion de l’émission « l’Épicerie » du 25 mars dernier, sur les dangers (prouvés) des pesticides utilisés de façon croissante dans la culture desdits légumes, comment peut-on penser « santé » quand on sait que ces salopards (terme utilisé lors de l’émission) se retrouvent principalement dans les pelures ?
    Qu’en est-il exactement pour vous qui collaborez régulièrement à cette émission.
    Personnellement, j’ai trouvé que les conclusions émises à la fin du reportage, sur une note plutôt légère (si vous ne pouvez vous payer de bio, ne vous limitez pas à en consommer quand même), étaient inconséquentes avec les données émises en début de reportage (la liste des 12 salopards).

    Répondre
    • Bernard Lavallée dit : 29 mars 2015 at 11 h 56 min

      Bonjour et merci pour vos bons mots!
      Oui, pour certains fruits et légumes, les pesticides se retrouvent sur la pelure. C’est le cas de ceux qui se font asperger directement! On peut ainsi les nettoyer pour en enlever une partie, en les passant sous l’eau. Les pesticides, à forte dose, ont effectivement des effets néfastes sur la santé. Cependant, ces derniers ne sont pas prouvés aux doses mangées par les consommateurs. Manger des fruits et des légumes, bio ou non, est bon pour la santé et surpasse les effets des pesticides. Si vous désirez diminuer votre ingestion de pesticides, vous pouvez choisir les versions bio des fruits et des légumes qui en contiennent le plus.
      Merci beaucoup et bonne journée!

      Répondre
  • Doris L. dit : 29 mars 2015 at 20 h 26 min

    Merci d’avoir pris le temps de me répondre. Bon succès !!

    Répondre
  • […] ressemblance avec le titre du livre de notre collègue Bernard Lavallée est totalement […]

    Répondre
  • […] ici mes suggestions lectures : Sauver la planète une bouchée à la fois du Nutritionniste Urbain, Tout peut changer de Naomi Klein et Un Zeste de conscience dans la […]

    Répondre
  • Camille MB dit : 16 mai 2015 at 22 h 45 min

    Ce livre est un petit bijou! Les conseils sont pratiques et s’intègrent bien au quotidien, le graphisme est très mignon et les recettes délicieuses. Merci d’offrir aux lecteurs québécois et québécoises un tel ouvrage, qui deviendra, je l’espère, un véritable guide en matière d’alimentation verte et durable. Nous en avons grandement besoin!

    Merci et au plaisir de vous lire encore 🙂

    Répondre
  • Zéro déchet | Sans étiquettes dit : 21 juillet 2015 at 10 h 16 min

    […] Sauver la planète une bouchée à la fois – livre (chapitre très intéressant sur produire moins de déchet avec des statistiques québécoises); […]

    Répondre
  • Végé-truc | Sans étiquettes dit : 24 juillet 2015 at 10 h 28 min

    […] Sauver la planète une bouchée à la fois – livre (chapitre très intéressant sur les effets de notre consommation de viande sur l’environnement); […]

    Répondre
  • Bio-bobo | Sans étiquettes dit : 30 juillet 2015 at 11 h 41 min

    […] 1Sauver la planète une bouchée à la fois, chapitre Manger bio. […]

    Répondre
  • La To-do List automnale | Les Rockalouves dit : 30 septembre 2015 at 14 h 20 min

    […] Pour ton propre bénéfice. Je trouve ça beau les gens qui ne cessent jamais d’apprendre. Je m’explique, hors d’un contexte scolaire, apprendre c’est important et beau. Je trouve que l’automne est propice à ça. Ma suggestion : il y a une tendance culinaire qui prend de plus en plus de place et c’est la cuisine sans gaspillage, la cuisine plus « écologique ». Dans cet angle, j’aimerais lire le livre du nutritionniste Bernard Lavallée : Sauver la planète une bouchée à la fois. […]

    Répondre
  • Répondre